2 - Les Âmes Démissionnaires

Les Âmes Démissionnaires


Les Âmes Démissionnaires


Bonjour Chère, très Chère Âme,


Comme pour tous les Articles & Channeling, Nous y avons là encore intégré des énergies bien spécifiques; par delà ce que Nous partageons ici avec vous, il s'agit là encore en fait d'un Soin Energétique par les Mots.


Aussi, Nous avons pris le temps d'écrire cet Article pour vous, prenez le temps de le lire, à votre rythme, attentivement et plusieurs fois. Il se révélera à vous un peu plus à chaque lecture.


Toute éventuelle question qui nous serait envoyée, à Claire Emeraude ou le reste de l’Equipe, révélant une lecture en diagonale et/ou insuffisante, restera sans réponse.


Enfin, soyez pragmatiques : si vous aviez déjà la solution consciente à vos soucis, vous n’auriez pas de blocage sur votre route - vrai? Donc, ces énergies intégrées à cet article, comme celles du Programme de Soins d’ailleurs, vont là où aucun esprit humain conscient commun ne peut aller. Alors ayez suffisamment d'amour pour vous-même pour vous laissez recevoir ce Soin.


Nous vous souhaitons une douce lecture et redécouverte de vous-mêmes.

Avec beaucoup d’amour et un sourire,

Claire Emeraude





Ce qu’il faut retenir


  • Vous êtes en essence Vraie Pure Lumière Universelle, déjà parfait si vous préférez.


  • Vous (vous individuel + collectif et devenu au fil des siècles planétaire) avez créez “quelque chose” qui vous a désaligné de votre essence véritable et, êtes empêtrés dans ce “quelque chose” et tout ce qui en a découlé (pour faire ultra-simple).


  • Fuir ce qui fait peur, ce qui fait mal… Fuir la souffrance et ce qu’on assimile comme faisant ou risquant de faire souffrir (comme être et demeurer intégré et incarné à comme avec votre corps physique, par exemple) équivaut à ces époques où ont été combattu les découvertes que la Terre était ronde et non plate, ou la découverte des microbes, etc… ce n’est qu’une fois qu’il a été compris qu’il n’y avait rien à résoudre, qu’une fois que ces vérités ont été acceptés comme vraies (comme la vérité de votre peine), qu’alors aller de l’avant, progresser, aller plus haut, plus loin, mieux a été possible  (création de l’aviation, traitement de certains maux, etc…). Comprendre et atteindre l’adéquate, cohérente acceptance, celle qui n’est pas imposée à Soi, celle qui découle naturellement du Soi, muni des outils et savoirs adéquats, est un processus de guérison puissamment libérateur, d’ascension et de pouvoir enfin expérimenter un vrai bonheur sur Terre.





Cet article est et restera certainement un des plus chers à mon coeur alors commençons.



Qu’est-ce que l’Univers et qui êtes-vous véritablement ?

Définition : L’Univers est pure Création, Créativité joyeuse et espiègle aussi, sainement espiègle, comme un enfant pur. Là est son essence véritable, intrinsèque, éternelle, immuable et inchangeable. L’Univers crée mais n’est pas créé ni ne devient ce qu’il crée. Il ne peut être créé, l’Univers est.

Dis encore autrement : la Création ne peut être créée, La Création est et la Création crée. Et quoiqu’elle crée, même si à l’opposé de son essence, son essence demeure immuable et éternelle. Elle ne devient jamais ce qu’elle crée, elle est et reste qui elle est véritablement.


Son infini vient du fait qu’en chacune, comme entre chacune de ses fractions, même la plus infime, soi-disant vide compris (que cette fraction soit planète, humain, Maître de Lumière, âme, particule, cellule, ADN, molécule, atome, électron ou vide entre elles), il y a là encore Tout l’Univers, infini, pur, créatif et espiègle.


Donc chacune de ses fractions est elle-même pure Création, Créativité joyeuse et espiègle aussi, sainement espiègle, comme un enfant pur. Là est l’essence intrinsèque et immuable de chaque fractions de l’Univers.

Certains scientifiques, sans que je parvienne à retrouver l’article, ont prouvé qu’effectivement en chaque cellule de notre cerveau, tout l’Univers y était inscrit. Chaque cellule du mental a en fait une structure holographique. Chaque fraction de l’Univers a une structure holographique, comme l’Univers lui-même.


Si nous pouvions prendre une photographie de l’Univers tout entier, nous verrions alors que l’Univers a une structure holographique et que cet Univers est composé d’une multitude d’hologrammes (ses fractions).


L’Univers étant TOUT, PARTOUT et en TOUT, infini : la séparation est impossible. La séparation est juste une croyance, un point de vue, une philosophie, une création et nous pouvons avoir un ressenti de cette croyance. Cependant la réalité intrinsèque, éternelle et immuable de l’Univers est qu’il n’y a pas de séparation. L’Univers est partout, en tout, Il est tout.


Cette créativité infinie et intrinsèque de l’Univers, comme de chacune de ses fractions, permet toutes les créations / programmations possibles et imaginables. Tout est possible, tout peut être créé, le pire, le meilleur, et tout ce qu’il y a entre… et ce à notre convenance, mais sans que jamais, je le répète, son essence, comme celle de chacune de ses fractions, puisse être modifiée.


Vous êtes une fraction de l’Univers (ou divin ou Vie si vous préférez ces termes), dans cette fraction il y a tout l’Univers, et vous appartenez à cet Univers, dont l’essence, comme la vôtre, est éternellement et immuablement pure Création, Créativité joyeuse et espiègle aussi, sainement espiègle, comme un enfant pur.


Là est et réside votre véritable, éternelle et immuable identité, et ce quoique vous créez, croyez. Tout en vous comme autour de vous a cette essence / identité éternelle et immuable.




Qu’est-ce que l’ego ?

L'ego, équilibré, est une des créations / astuces de l’Univers pour nous permettre, en tant que fraction de l’Univers, de s’expérimenter, de se voir en tant que fraction individuelle, libre, autonome (puisque tout l’Univers est aussi en elle), au sein du grand tout qu’est l’Univers autour d’elle, dont elle fait immuablement partie (qu’elle n’a jamais quitté donc). Un peu comme si une des cellules de votre corps pouvait soudainement se représenter, avoir conscience, se voir : ET en tant que cellule individuelle comme si ne faisant pas partie d’un grand tout, ET en tant que partie d’un grand tout merveilleux et aimant, toujours là, immuablement et éternellement dont font aussi partie son corps, l’environnement autour de son corps, les autres cellules autour d’elle, les planètes, l’Univers tout entier…. Univers tout entier en elle comme autour d’elle.


L’ego, équilibré, permet donc notre individualisation saine, juste, adéquate et bénéfique, permet notre prise de conscience : ET de notre individualité, de se vivre en tant que fraction, ET de notre immuable et éternelle appartenance au grand TOUT. De là exclusivement en découle harmonie et paix individuels et collectifs.... et ce qu’on le croit ou non d’ailleurs.


L’ego, équilibré, permet cette saine, juste, adéquate, bénéfique, joyeuse et espiègle aussi, redécouverte de Soi en Soi et dans le SOI… pour le plaisir de ressentir la vie couler dans nos veines, vie vibrante, joyeuse et sainement espiègle; comme autour de nos veines, à chaque instant, pas, inspiration, expiration, rencontre, reconnaissance. Pour le plaisir de s’aimer et aimer le Soi en Soi et le Soi dans le grand Soi comme le grand Soi lui-même. Dis autrement : l’Univers se vivant lui-même, se remplissant lui-même, chaque fraction de l’Univers se remplissant d’elle-même et de l’Univers… une infinie et belle histoire d’Amour de Soi par Soi-même en Soi-même…. Car, OUI, TOUT COMMENCE PAR SOI, n’en déplaise aux philosophies erronées appelant égoïsme.


Et dis encore autrement : c’est comme appartenir à une vraie grande famille saine, joyeuse, créative et espiègle (l’Âme Universelle), faite d’une multitudes de familles (fractions : âme), elles-mêmes pleine d’une vraie grande famille (en chaque fraction / âme, réside l’Âme Universelle), toutes régies par une magnifique créativité saine, joyeuse, créative et espiègle, où nous pouvons être pleinement nous-mêmes, à tous âges, où nous sommes libres, autonomes, voulus, désirés, supportés, guidés, encouragés, nourris, protégés et aimés tels que nous sommes, à tous âges, où nous évoluons, expérimentons, changeons, taquinons, rions, échangeons, coopérons harmonieusement, etc… en sécurité….. sans jamais en être rejetés ni prisonniers.


Ainsi composée, cette vraie grande famille, comme chacune de ses fractions/familles, génèrent, créent, de par leurs essences préservées, un conscient et un inconscient, individuels, collectifs au même visage : sain, joyeux, espiègle, créatif, nourrissant, aimant, etc..… conscient et inconscient individuels et collectifs qui nourrissent chaque famille et chaque membre de famille, et que chaque famille et chaque membre de famille nourrissent à leur tour… bref, un bonheur nourri, nourrissant, renouvelé, sain, joyeux, créatif, espiègle, etc… bref, la maison… maison que nous assimilons souvent à la sécurité.




Que s’est-il passé alors ?

Comme dans toute famille, il y a différents types de membres.


Il y a certains qui, d’emblée, ne comprennent réellement pas qu’on puisse avoir envie d’en sortir… puisque tout est déjà là, leurs vies sont déjà pleines, saines, joyeuses, espiègles, créatives… et que tout autre chose nous amènerait de toutes les façons au désir d’y retourner… de retourner à la maison, dans notre famille, au chaud, en sécurité et dans le vrai bonheur qui nous remplit de dedans comme de dehors… Ils ont déjà tout ce qu’ils veulent et savent le savourer.


Il en a qui ont quitté la maison, expérimenté d’autres choses, ont retrouvé leur chemin vers la maison et, riches de leurs découvertes, leur besoin d’expérimenter l’infini en dehors de la maison satisfait, n’en bougeront plus.


D'autres encore, bien qu’adorant cette famille et leur vie en son sein, il leur manque quelque chose et, voudront “voir le monde”, ici l’Univers, pour satisfaire leur souhait. Ceux-là choisissent de quitter la maison pour un ailleurs, pour se démarquer, vivre autre chose, d’aussi heureux mais, différent, plus aventureux, pas pareil. Bref, sortir du cocon familial, temporairement, prendre des risques et s’amuser au fond. Bref, nos chères âmes un peu plus adolescentes que d’autres.


Nous ne pouvons pas quitter l’Univers, Il est partout… mais nous pouvons nous y déplacer pour “voir le monde”, y expérimenter d’autres coins / familles / conditions / environnements, notamment via une incarnation; considérez cela un peu comme dans une grande ville comme Paris, par exemple, où selon votre envie, vous allez dans tel ou tel quartier suivant que vous ayez envie de manger français, chinois, italien, etc… ou un jour de vouloir aller au cinéma, un autre à Disney Land ou encore un jour au Musée, etc…


Ici, nous nous sommes déplacés / incarnés sur Planète Terre. A la base pour recréer, expérimenter, exprimer et vivre qui nous sommes, notre saine joyeuse créative et espiègle essence sur Terre, cette fois via la matière, différemment donc. Planète Terre étant régie par le Grand Tout, l’Univers, nous a accueilli et baigné dans les mêmes vibrations que celles que nous connaissions mais avec quelques différences, comme les saisons, la nécessité de se nourrir et de nourrir, de se couvrir et de couvrir, le cycle de la vie-matière, le temporaire, l’éphémère… bref, les lois et besoins de la matière, d’un corps physique, régis par et vibrants à, eux aussi, notre sain, joyeux, créatif et espiègle Univers, en adéquation avec leurs légitimes, adéquates et saines différences, puisqu’ainsi créés à l’origine par ce même magnifique Univers : une rose et une orchidée n’ont pas besoin des mêmes quantités d’eau, par exemple, ou encore votre corps physique et votre corps éthérique ont eux aussi leurs saines, adéquates et légitimes différences, unicités… sans pour autant rejeter leurs différences respectives… ni les craindre… ni les combattre… dans une joyeuse, juste et harmonieuse coopération et célébration de la Vie, du Grand Tout, de l’Univers…. qui les unit et réunit… une diversité donc, régie par un axe commun, un axe sain, joyeux, créatif et espiègle.


Ces âmes adolescentes n’avaient connues que l’éternité, le permanent, le fiable, la sécurité, la satiété, la paix et le bonheur, sans rien avoir à faire, et ce de par leurs pensées, schémas de pensées, conscients et inconscients individuels naturellement cadrés, guidés et donc en harmonie avec le Grand Tout.


Dans ce nouvel environnement, comme dans tout nouvel environnement, ou tout nouvel emploi aussi par exemple, ces pionniers, vibrants encore pleinement de leur vibrations originelles, encore connectées à la maison, recevant toutes guidances pour cheminer, recréer et expérimenter la maison sur Terre, ont expérimenté la peur. Grande première pour eux.


En effet, il n’existe que 2 émotions au fond : l’Amour et la peur. Toute autre émotion découle de l’une ou de l’autre. Or, jusque là ces membres de familles, ces âmes, n’avaient connu qu’une émotion, l’Amour… et encore… l’Amour inconditionnel, sécurisant, fiable, stable, nourrissant et surtout permanent.


La peur de tout ce qu’ils ne connaissent pas, la peur de ce nouvel environnement qui n’était pas comme le leur, bien que c’était là leur souhait, la peur générée par leurs pertes de repères familiers, la peur de ces corps physiques temporaires, altérables, brisables, forts et fragiles à la fois, source parfois de souffrances et douleurs, parcourus d’impulsions, de pulsions, d’émotions, de crampes, de besoins, etc… la peur du temporaire, éphémère auquel ces âmes ont fini par s’identifier (se croyant alors mortelles), la découverte du monde des besoins et donc du besoin de différents types de satiété (satisfactions) et d’amours, comme, par exemple, le besoin de manger et de devoir faire quelque chose pour manger car ne serait-ce que tendre le bras pour attraper un fruit sur un arbre ne faisait pas partie du connu (et ce n’est pas de l’effort d’attraper un fruit dont je parle via cet exemple mais du changement du mode de satiété…), la découverte que tout aliment n’est pas sans risque (champignons vénéneux par exemple)... tout un inconnu, tout un nouveau monde…. différent…. différence voulue, espérée, souhaitée et à présent vue comme le problème…. comme l’ennemi… combattue…tentée d’être contrôlée au lieu de respectée et maîtrisée…. et petit à petit, enfin à présent à grands pas, détruite, si Nous ne faisions rien.


Sur la base de cette peur et de ces peurs, donc sur la base de ces perceptions erronées, chacun y est allé de son explication, philosophie… pour tenter de contrôler la peur, pour tenter de contrôler leur environnement, pour tenter de contrôler la/leur vie… ceux obtenant des changements positifs dans leur vie étaient alors ralliés et considérés comme détenteurs de secrets de vie permettant enfin de sortir de cet “enfer”, d’aider, de protéger, nourrir, pourvoir aux besoins des autres… voire de les sauver de cette, à n’en pas douter, punition divine… Et le grande spirale de la survie de prendre place plus avant encore.


Cette peur, ces peurs, et leurs peurs de leurs peurs, et tout ce qui en a découlé, ont créé, petit à petit, un conscient et un inconscient individuels, collectifs puis planétaires à leurs images, basés en racine sur la peur… sur l’émotion opposée à l’Amour.


Le temps et les incarnations passant, les messages verbaux du fameux Là-Haut passant / altérés via les filtres de toutes ces peurs et tout ce qui en a découlé, ces conscients et inconscients individuels, collectifs, et planétaires partiellement teintés par ces perceptions erronées, sont devenus à présent globalement, individuellement, collectivement et planétairement, infectés, véritablement virusés (...pour les informaticiens, y voir la concordance…), nourris par ces peurs et tout ce qui en a découlé (philosophies, croyances, certitudes, religions, programmations, ADN, cultures familiales, générationnelles, sociétales, nationales, continentales, etc…), et donc nourris par qui/quoi que ce soit programmé par ces peurs et leurs résultantes… et par conséquent qui/quoi que ce soit en étant nourris… et la boucle d’être bouclée… et de nos jours une boucle quasiment verrouillée, ferrée… voire férocement maintenue par certains/beaucoup (auteurs et/ou sponsors d’attaques contre Nous lors de certains Soins)… par peur de perdre des repères devenus à présent familiers (peur de perdre les biens matériels, dits synonymes de sécurité sur Terre, acquis aux dépens d’autres, par exemple)… repères synonymes d’appartenance à une famille, une catégorie sociale, professionnelle, idéologique et/ou spirituelle, à une culture, une nationalité, un pays… synonymes d’une définition de qui nous sommes, le pourquoi du comment de notre vie et de ses challenges… enfin, de qui nous croyons être et du pourquoi du comment de notre vie… repères censés nous faire sentir moins seuls / abandonnés, censés nous rassurer, délivrer, sauver, guider… et nous croyons tout ceci à un point où parfois rien ni personne, Dieu compris, ne pourrait nous en faire démordre… du moins via un plan conscient.


Comprenez que tous ces conscients, inconscients, programmations & Co, individuels, collectifs et planétaires, et tout ce qui en découle en terme d’émotions, de schémas émotionnels, de pensées, de schémas de pensées, etc... exercent une pression, coercition, érosion de chaque micro-seconde, aussi ils attirent, vibrent et créent en adéquation…. ne laissent aucun répit à retrouver ET demeurer en notre centre, connectés à la maison, ancrés sur Terre, Terre régie par les mêmes règles que la maison à la base, temporairement recréant et expérimentant la maison sur Terre… sont devenus des entités à part entière, autonomes…. et ont atteint à présent une puissance non plus juste nocive mais destructrice.


C’est ce que j’appelle la masse Anti-Vie…. elle n’est pas la racine de vos soucis mais une résultante de vos pensées (entre autres) créatrices, comme ce n’est toujours pas par le combat, rejet & Co (comme ces âmes l’ont fait quand elles ont connus la peur la première fois) que vous en serez libérés mais par ET sa dissolution ET (pour faire simple) votre déprogrammation - reprogrammation, outillage, réalignement et reconnexion. Mais avançons.




Oui mais nous revenons bien à la maison nous rafraîchir la mémoire entre temps, alors pourquoi cette spirale continue-t-elle de grossir ainsi?

Tout d’abord nous ne revenons pas tous à la maison entre 2 vies sur Terre, et ce non par punition divine mais par punition de soi-même et parfois aussi par non-match de nos consciences et inconscients individuels avec ceux, individuels et collectifs, de la maison.

En effet, tout est énergie, nous compris, cette masse anti-vie comprise… tout, absolument tout… (et il n’y a pas de séparation….) et l’énergie a, entre autres, ses propres lois électriques, magnétiques et électromagnétiques.


Ensuite, reprenons, dans les grandes lignes : ces âmes adolescentes se sont lancées, fières et pleines de Vie Universelle, à l’aventure → expérimentation de la peur → programmation erronée via (pour faire simple) notre propre sang (intérieurement donc) comme via les conscients et inconscients nous environnant (et extérieurement aussi) → conflits intérieurs plus ou moins intenses, écoutés, entendus selon la maturité de l’âme en question, la solidité de sa propre conscience, son essence éternelle et immuable repoussant (non-match) naturellement toute forme d’anti-vie → vie cependant attirée, vibrée et créée à l’image de ce qui nous régit, intérieurement et extérieurement, avec une intensité grandissante (érosion) selon notre travail intérieur → selon la maturité de notre âme, nous nous amenons plus ou moins tôt, avec plus ou moins d’étapes intermédiaires (certaines préparatrices d’ailleurs, voire nécessaires), dans la présente incarnation ou non, vers l’aide clé → et/ou, selon que l’on soit plus ou moins combatif, nous arrivons plus ou moins tôt au point de non-retour, point où l’âme et/ou le corps physique voire les corps n’ont plus la force d’inverser la trajectoire de leur présente vie sur Terre, ou abandonnent, pour cette présente incarnation. Et souvent c’est quand on croit que tout est fini, que tout commence, car c’est, parfois, dans cet abandon, via les règles de l’énergie (entre autres), que vous serez le plus acceptant de l’aide clé ET prêts à faire votre part du boulot.


Mais aussi, là encore dans les grandes lignes et beaucoup pouvant avoir un mélange de plusieurs de ces points, voire tous (la masse anti-vie incluant toutes les programmations nous amenant à cela) :

  • Beaucoup se croient et sentent abandonné / trahi par Là-Haut; Là-Haut accusé alors de ne les avoir pas préparé à cette aventure, averti de ses risques… voire de ne les avoir pas empêché de s’y lancer…. de ne pas les protéger malgré toutes leurs bonnes actions (programmation erronée disant que si l’on fait du bien, on rencontre que le bien…). Ce refus d’assumer son choix initial équivaut à s’en vouloir de ce choix, se punir comme attirer à soi toutes épreuves possibles et imaginables, parfois létales pour le corps physique, et une fois que leur corps physique finalise son cycle de vie-matière, cela mène à un rejet de Là-Haut (de la Lumière), du dit “En-Bas” .. de tout, tous…


  • Il y a aussi ceux qui refusent toute responsabilité, refus d’assumer et d’aller jusqu'au bout de l’aventure, pourtant voulue, souhaitée à l’origine. Incarnation / aventure déclarée une erreur / une faute. Le monde, la Vie elle-même ne fonctionnent pas comme ils devraient (c’est à dire comme ces âmes voudraient que cela fonctionne), tout est injuste, complot, piège, et rien n’est de “leur faute” donc pas de leur responsabilité… donc souvent la croyance que quelqu'un d’autre doit venir régler le problème pour eux (un sauveur/héro donc puisqu'ils sont victimes… et hop dans la spirale du sauveur/héro - victime - bourreau)… puisque ce n’est pas de leur faute / responsabilité (amalgame de “faute” et “responsabilité” quasi-fusionnel créé par la masse anti-vie)… on leur doit bien cela après tout ce qu’ils ont subis, qu’on leur a fait (et eux n’ont jamais rien fait ou alors parce qu’ils y ont été obligés). Ceux-là agissent en adolescents rageurs, faisant payer à tous et tout leurs choix et vie ou les rendant responsables, veulent tout tout de suite de gré ou de force et sans effort de leur part, et ce de manière indicible ou non. En effet, ils en existent d’aisément reconnaissables; d’autres, leurs croyances leur interdisant d’avoir de telles attitudes, ont les visages extérieurs les plus lisses, les plus doux qui soient, quasi-perfection… perfection telle que définie sur Terre bien sûr, c’est à dire définie par le qu’en dira-ton… un ange sur Terre diront certains d’eux. Et pourtant leurs activités et actes psychiques, indicibles donc, sont des moins reluisants.


  • D’autres, prenant la responsabilité de leur choix d’aventure, s’en veulent tant de s’être infligé et mis au travers de temps d’épreuves et souffrances, de s’être lancés dans cette aventure, qu’ils mettent un sacré paquet d’incarnations avant de se pardonner.


  • Certains continuent d’utiliser l’énergie de la rébellion / colère (issue de leur conflit intérieur) jusqu'au bout et une fois que leur corps physique finalise son cycle de vie-matière, se retrouvent dans l’astral, bouillants, vengeurs, en voulant à tous, tous… et surtout à eux-mêmes, refusant toute aide du Là-Haut, tout réconfort, toute guidance… entourés et “compris” d’autres âmes elles aussi secouées par les mêmes rages, déterminées à faire payer ceux encore dans des corps physiques et parfois, quand ils croient avoir une chance, à ceux dits de Là-Haut.


  • Certains encore, pétris de croyances, conscientes ou non, que toute cette vie sur Terre est l’épreuve de leur foi en Dieu, vivent une vie où il faut s’accrocher, endurer, pardonner, donner, aimer, à tout et tous, sauf à eux-mêmes bien sûr… créant par là une vie de sacrifice (abnégation voire pire : d’oubli de soi) où ils ne s’accordent pas une miette d’amour et encore moins de compassion, tout en prodiguant amour et compassion (intellectuels, donc ne venant pas vraiment du coeur car, comme expliqué, le dedans nourrit l’extérieur, qui nourrit à son tour l’intérieur, si cet intérieur est un match énergétique avec cet extérieur… d’où ces expériences d’être “trahi” par ceux qu’on aide, par exemple) à qui/quoi que soit d’autre qu’eux-mêmes… ce rejet de soi appliqué avec acharnement et conviction fini par créer une haine de soi… et des autres par conséquent… inconsciente… car la haine est interdite par leurs croyances (dite “pas bien”) et une fois que leur corps physique finalise son cycle de vie-matière, ils se retrouvent invariablement dans le plan astral avec les autres âmes qui ne maîtrisent plus leur rage mais sont contrôlées par elle… rage devenue entité belle et bien vivante, autonome… et suffisamment puissante aussi pour les manipuler (c’est cela être possédé).


  • Enfin, il y a ceux qui trouvent la force de suivre “leur coeur” (en fait la ligne directrice de leur véritable identité / essence) tout du long, parcourant alors un chemin fait de cette foi en leur essence, qui les maintient connectés à la maison et créée des “miracles”, et chemin aussi fait des résultantes de la masse anti-vie coulant dans leurs veines, cellules comme autour d’eux. Cette masse anti-vie a une moindre prise sur eux. Généralement, ce n’est pas la première fois qu’ils s’incarnent et ont décidé de s’incarner autant de fois que nécessaire jusqu’à maîtrise (et non contrôle) de cette aventure, c’est à dire jusqu’à recréer, expérimenter et exprimer pleinement la maison sur Terre. Entre chaque incarnation (comme à chaque sommeil), ils se reposent et reprennent des forces dans un coin de l’Univers à l’image de leur coeur, où ils sont visités, guéris, aimés, encouragés, réconfortés, renforcés et plus par Là-Haut. Une fois la maîtrise de cette aventure atteinte, ils matchent alors avec les vibrations de la maison, y retournent et généralement ne la quitte plus, sauf, parfois, pour s’incarner de nouveau et aider les âmes encore en prise avec cette aventure.



Vous vous en doutez, je pourrais encore développer tout ce qui a découlé APRES la racine, c’est à dire la non-maîtrise de l’expérimentation de la peur et de notre nouvel environnement, pendant encore des pages et des pages (attention à ceux qui s’entendront penser : “quoi, c’est juste çà la racine de tous mes soucis!?” car vos programmations erronées vous poussent à chercher une explication et solution aussi importantes que tous vos soucis…  vous étant identifiés à vos soucis, vous ne pouvez pas être non-importants… et si cela peut aider vos dédales mentaux actuels : vous déprogrammez et reprogrammez entièrement, entre autres, est simple au fond, n’est pas compliqué mais il est vrai complexe), comme sur, par exemple :

  • la pomme et la fameuse horrible Eve coupable de tout ce “bordel” voire de la destruction de la couche d’ozone aussi si l’on cherche bien. Mémo volontairement espiègle : chui une femme….. et c’est encore nous, les femmes, par la volonté du magnifique Univers, qui vous faisons messieurs… sur Terre du moins. Mais plus sérieusement et afin de ne créer aucune confusion : une âme n’est ni femme ni homme, elle s’incarne dans un corps de femme ou d’homme, etc… Article à propos de tout ceci à venir…. et si cela nécessite d’être dit : ce n’est nullement vous que je taquine avec espièglerie ici messieurs au fond, mais les programmations de la masse anti-vie qui vous régissent plus ou moins… et auxquelles vous avez fini peut-être par vous identifier…. et où les femmes et les hommes ont une part égale de responsabilité.


  • l’ange déchu,


  • les religions (toutes confondues et toutes créations humaines et non divines / universelles)


  • ou sur la partielle efficacité des affirmations positives, d’Ho’opono pono, des reprogrammations transgénérationnelles, cellulaires & Co, de libération du fameux très méchant et inévitable karma (j’en ai qui rient dans l’Equipe), les histoires de travaux occultes, d’entités négatives ou positives, d’ancrage ou encore de manger cru ou cuit, etc...


et blablabla... comme je dis à un moment…. sans que je nie leurs bénéfices à ces méthodes, voire leurs nécessités sur le chemin de retour à la maison… on ne va pas du CM1 au Bac, ni de l’adolescence révoltée à la paix intérieure en 1 fois, 1 année.. parfois même pas en 1 vie…. sauf quand on est enfin suffisamment mûr et prêt à enfin ET écouter ET entendre…. à aller à l’essentiel…. à d’abord retourner à la maison EN SOI, via un travail intérieur adéquat, avec les programmations, les outils et les moyens, entre autres, nécessaires à la vie sur Terre, et ce telle qu’elle est à présent, pour finaliser avec brio une vie / incarnation / aventure temporaire sur Terre… en ayant fait notre part du boulot intérieur comme extérieur (voir sur internet l’histoire amérindienne du colibri)... et rentrer enfin à la maison (puisque nous matcherons alors de nouveau ses énergies, conscients et inconscients)... pour ne plus jamais la quitter jureront certains… ou pour, peut être, un jour, revenir sur Terre et aider les âmes encore en prise avec leurs propres créations, tentant de les contrôler via des raisonnements et créations prenant leur racines à la même source : la peur et la masse anti-vie (pour faire simple)... bref, le truc qui se mord la queue.




Yep, des pages et des pages… mais pour le moment je préfère conclure ainsi :



Le courage n’est pas l'absence de peur, le courage c’est traverser la peur.


Le Programme de Soins a été créé pour vous sortir de là, vous ramener à la maison dedans, vivre, expérimenter et exprimer en sécurité votre essence sur Terre, puis vous ramener à la maison tout court, une fois que votre corps physique aura atteint la fin de son cycle vie-matière.

Ce Programme n’induit pas que Nous travaillons sur vous et encore moins pour vous mais avec vous.


Alors lâchez vos fouets, vos excuses, vos raisonnements qui naissent de vos programmations erronées; prenez vos responsabilités d’avoir rejoint cette aventure; maîtrisez, sans contrôler, vos émotions, en respirant dedans ou via une ou plusieurs des Exercices par Amour pour Soi décrits sur ce site, et écoutez votre propre guidance intérieure quant à intégrer ce Programme et travail intérieur, en faisant votre part de boulot.

Si vous sentez que votre guidance vous dit “Go”, ayez foi en vous et agissez en conséquence.

Et si votre guidance vous emmène vers une autre étape, même conseil : ayez foi en vous et agissez en conséquence.



Nous vous aimons,

Avec beaucoup d’amour et un sourire,

Claire Emeraude

3 Août 2014









2 - Les Âmes Démissionnaires